le verre et le vitrail
Le vitrail

C’est un ensemble de pièces de verres, découpées en formes diverses selon un dessin préétabli, translucide ou transparentes, colorées ou non et maintenues entre elles par un réseau de plomb. Le vitrail constitue le plus souvent un décor.
Ici, nous ne parlerons que des vitraux déjà existants, souvent à restaurer et conserver, la création contemporaine représentant souvent peu de l’activité des maîtres-verriers.

des verrières

Le verre

Le verre est fabriqué par fusion à au moins 1300° de sable silicieux, de chaux, de carbonate de sodium ou de potassium et d’alumine.
Un souffleur de verre forme d’abord une énorme boule de verre qu’il allonge en la balançant au bout de la canne. On coupe le goulot de cette grosse “bouteille” obtenue et on pose le cylindre sur des chevalets.
On découpe ensuite par choc thermique la partie supérieure du manchon et on couche dans un four ce cylindre découpé qui va se ramollir, s’ouvrir et se rabattre à partir de la fente, formant une surface plane.
On va enfin refroidir la plaque ainsi obtenue très lentement pour obtenir une plaque de verre.

 

 

 

fabrication du manchon

fabrication du manchon

photos : G. David - CAPEB

Le plomb

Laminés industriellement, les plombs ont un profilé en H . la largeur des ailes et la hauteur de la gorge varient suivant l’usage et l’épaisseur des verres à sertir.

Couleur du verre

Lors de la fabrication du verre, l’utilisation des différents oxydes métalliques permet d’obtenir des couleurs variées.

  • bleu : oxyde de cobalt
  • vert : cuivre et fer
  • jaune : sesquioxyde de fer ou bioxyde de manganèse
  • pourpres, bruns et violet : oxyde de manganèse poussé à son maximum d’oxydation + quelques apports de fer et de cuivre.

On peut aussi peindre les pièces de verres et fixer la peinture à la matière par cuisson.