le métier de maître-verrier
Le métier

La formation du maître-verrier repose sur trois piliers :

  • le dessin : habileté et sensibilité;
  • l’histoire de l’art et des civilisations : connaissance des représentations et de l’iconographie;
  • la technique : connaissance des matériaux et méthodologie scientifique.
des outils

La restauration - conservation

Le travail du maître-verrier conservateur-restaurateur est un art manuel où le savoir-faire traditionnel, venant du médiéval, est lié aux connaissances contemporaines issues de la recherche.
La connaissance, la maîtrise, le suivi, l’évolution et l’utilisation permanente des techniques de conservation réversibles sont impératives.

diagnostic

La traçabilité

Le maître-verrier mettra en place une documentation permettant :

  • l’identification des vitraux et leur analyse structurelle ;
  • la lecture de l’iconographique ;
  • l’identification des précédentes interventions ;
  • les prescriptions consécutives aux désordres et altérations rencontrés.

dossier de traçabilité

photos : G. David - CAPEB