les lésions du vitrail
Les agressions

Les agressions naturelles sont bien connues : vent, chocs, humidité , gel, grêle...

  • la pollution retombe en pluie acide qui attaque le verre et modifie sa composition chimique.
  • des procédés de chauffage d’églises peuvent produire de la condensation sur la face interne des vitraux et engendre la prolifération des micro-organismes.
nettoyage d'un vitrail

Les lésions

  • les armatures rouillent et se déforment. Leur oxydation les fait augmenter de volume et peut provoquer l’éclatement du remplage (les pierres qui ensèrent les vitraux) ou celui des pièces de verres ;
  • les procédés toujours utilisés de fixation et serrage des vitraux sur armatures par utilisation de clavettes provoquent des points de tension et de rigidité qui brisent les pièces de verre .
  • les plombs s’usent, s’effritent et se cassent aux soudures.
  • la grisaille (peinture) s’écaille et s’efface ;
  • le verre se casse, se corrode ;
  • le mastic se désolidarise et s’assèche.

 

 

une lacune, vue extérieure

une lacune, vue intérieure

La protection

  • on protège les verrières par des grillages inoxydables ;
  • on traitera les armatures métalliques de maintien des vitraux ou on les remplace par du laiton ;
  • le système de fixation des vitraux sera remplacé par des pièces permettant un serrage continu et non par points.

une barlotière oxydée

photos : G. David - CAPEB