CAPEB - Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment - Union régionale des Pays de la Loire: le syndicat professionnel des artisans du batiment
CAPEB
artisans du batiment

logo CAPEB


risque Monoxyde de Carbone

exemples d'installations à risque

CAPEB pays de la loire artisanat batiment artisan

 

De nombreuses conditions peuvent influencer le bon fonctionnement des appareils de combustion (poële, chaudière, chauffe-eau, gazinière...) et provoquer du dégagement de CO.

  • L'entretien des appareils est primordial et sera confié à un professionnel
  • La vérification des conduits de raccordement et des conduits de fuméee : demandez un certificat de ramonage.
  • Le comportement de l'occupant peut influencer sur la bonne ventilation du logement (entrée d'air calfeutré, ajout d'appareils...).

Ci-dessous quelques illustrations de situation à risques.
Elles n'ont pas de valeur obligatoire et ne sont pas exhaustives.

 

appareil non raccordé

L’appareil (chauffage pétrole, chauffage au gaz … )

  • ne doit pas fonctionner en continu
  • doit être utiliser seulement comme chauffage d’appoint et toujours dans une pièce ventilée.
  • l'intérêt économique est-il réel?

 

 

raccord au conduit de fumée

Tout conduit doit être ramonable.
Attention aux poêles vétustes : vérifier la présence de "pot à suie" et de T de raccordement, sinon il y a risque d’obstruction du conduit.

 

pose de nouvelles fenêtres

La pose de nouvelles fenêtres, plus étanches que les anciennes oblige à reprendre le système de ventilation.
Des entrées d’air en fonction du mode de ventilation (VMC?...) et
en fonction de la puissance de l’appareil de chauffage sont à installer.

entrée d'air

La fenêtre doit être équipée à la fabrication des modules d’entrée d’air suffisant pour la ventilation du logement (les appareils de chauffage doivent avoir leur propre entrée d'air)

ici les trous ont été fait après à la perceuse : ils sont insuffisants et annulent la garantie constructeur de la fenêtre.

 

il ne faut pas boucher ces entrées d'air en hiver mais d'abord s'assurer qu'elles s'ouvrent vers le plafond.

ici, l'entrée d'air

  • est dirigée vers le bas = sensation de froid pour l'occupant
  • est fermée par un adhésif = pas de ventilation
  • en fait c'est un module d'entrée d'air qui était prévu coté extérieur de la fenêtre

 

 

détalonnage des portes

Le détalonnage doit assurer la ventilation à l’intérieur du logement, entre les pièces.
Rappel de bon fonctionnement pour un logement équipé d’une VMC :

  • les pièces de vie (chambre, séjour) reçoivent les entrées d’air
  • les pièces humides (WC salle de bain, cuisine …) ont les bouches d’extraction de l'air vicié .

L'air doit donc circuler entre ces pièces. Des débits d'air sont à respecter . En pratique, la solution la plus simple est alors de laisser un espace (1 à 2 cm.) sous les portes.

 

 

raccordement au conduit d'évacuation des gaz brûlés.

Attention aux nombre de coudes, aux matériaux adaptés et certifiés, aux assemblages soignés, à la longueur et à la section.

L'entretien du générateur (chaudière, chauffe-eau...) est de 1 fois / an au minimum.
On doit alors s’assurer aussi de la qualité du conduit qui ne doit pas refouler.

attention aux produits vendus dans le commerce!

quelques erreurs relevées dans une seule brochure commerciale.

crédit photos : Thierry Lefevre -ACS, DRASS Pays de la Loire, CSTB, CDH 44, Yannick Février.
accueil I services I métiers I formation I actualité I développement durable I ECO Artisan I patrimoine I dossiers I recherche I contact