CAPEB - Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment - Union régionale des Pays de la Loire: le syndicat professionnel des artisans du batiment
CAPEB
artisans du batiment

logo CAPEB

le risque d'intoxication
au Monoxyde de Carbone
CAPEB pays de la loire artisanat batiment artisan

L'intoxication par le monoxyde de carbone (CO) est une intoxication particulièrement grave, responsable de la première cause de mortalité accidentelle par intoxication en France, de séquelles à long terme et d'un coût socio-économique élevé.

Le monoxyde de carbone est un de gaz formé par la combinaison d'un atome de carbone et d'un atome d'oxygène. Il n'est pas seulement inflammable mais aussi très dangereux car très toxique et inodore.

Ce CO est émis par des appareils de chauffage, cheminée, chauffe-eau qui fonctionnent mal.

 


Qu'est-ce que le Monoxyde de Carbone ?

Le monoxyde de carbone tue parce qu'il empêche le corps de s'approvisionner en oxygène. La mort peut se produire sans que la victime ne s'aperçoive d'aucun symptôme. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Fatigue
  • Étourdissements
  • Maux de tête
  • Nausée
  • Respiration irrégulière
  • Une coloration rouge de la peau (souvent pris par erreur pour un teint rosé chaud dû à la chaleur du feu)

Le monoxyde de carbone est toxique une fois inhalé parce qu'il se combine avec de l'hémoglobine, la substance transporte l'oxygène dans les globules rouges. L'hémoglobine ne peut alors pas prendre l'oxygène de l'air. Le manque d'oxygène tue les cellules et les tissus.

Le CO est un asphyxiant chimique. L'anoxie due au défaut de transport de l'oxygène aux tissus est le principal mécanisme d'action. L'affinité du CO pour l'hémoglobine est 245 fois plus grande que celle de l'oxygène.
Le CO absorbé se lie donc à l'hémoglobine et forme la carboxyhémoglobine (HbCO) Son action toxique résulterait également de :

  • La réduction de la libération de l'oxygène fixée sur l'hémoglobine diminuant davantage la quantité d'O2 disponible au niveau des tissus
  • La liaison du CO avec la myoglobine des cellules musculaires myocardiques et squelettiques
  • La liaison du CO avec les cytochromes provoquant une inhibition du cycle respiratoire cellulaire

 

Le Monoxyde de carbone est produit, entre autres, par la combustion incomplète suite à un manque d'oxygène. Il risque par conséquent de provoquer des accidents dans l'environnement domestique si les systèmes de chauffage sont mal entretenus : il s'agit par exemple d'un chauffe-eau défectueux, mal entretenu, d'une cheminée non ramonée...
L'intoxication peut être subite (aiguë) ou répétée dans le temps (chronique).

haut de page


les bons réflexes dans votre logement

agrandir l'imageADOPTEZ LES BONS GESTES POUR EVITER L'ASPHYXIE

VOTRE HABITATION DOIT " RESPIRER " .
Les ouvertures de ventilation de votre logement sont-elles dégagées ?
Dégagez vos ventilations et ne les boucher en aucun cas. Lorsque vos appareils fonctionnent mais sont privés d'air, ils produisent du monoxyde de carbone. Assurez-vous que votre logement dispose de grille ou bouche de ventilation pour que l'air circule. .

Quelle est la date du dernier ramonage ?
Faites ramoner votre conduit de cheminée tous les ans. L'encrassement ou l'obstruction des conduits empêchent l'évacuation des gaz brûlés. Issu de cette mauvaise combustion, le monoxyde de carbone risque de refouler à l'intérieur de votre logement. Les professionnels délivrent des certificats de ramonage.

agrandir l'image

VOS APPAREILS DOIVENT ETRE ENTRETENUS… .
Quelle est la date du dernier contrôle ? .
Vos appareils sont-ils en bon état ?
Chaque année, faites contrôler et entretenir vos appareils de chauffage, chauffe-eau (à gaz, fioul, bois, pétrole)… par un professionnel qualifié. Un appareil encrassé ou mal réglé produit du monoxyde de carbone lors de son fonctionnement.

… ET CORRECTEMENT UTILISÉS .
Comment utilisez-vous votre chauffage d'appoint ?
Respectez bien les indications du fabricant ; par exemple, pas d'utilisation prolongée des panneaux radiants à gaz, poêles à pétrole…
Et n'utilisez jamais votre cuisinière, barbecue, brasero comme chauffage de secours car ce n'est pas leur usage initial.
La mauvaise combustion du bois, charbon, gaz naturel, gaz butane, propane, fioul, pétrole, essence ou gazole utilisés pour des moteurs (groupe électrogène, par exemple) produit du monoxyde de carbone qui doit être évacué mais aussi les moteurs automobiles dans les garages et les groupes électrogènes à essence ou à fioul et tout moteur thermique fixe ou mobile.

LES BONS RÉFLEXES EN CAS D'INTOXICATION :

  • Ouvrir les fenêtres et aérer
  • Quitter les lieux
  • Appeler les secours : 18 pour les sapeurs pompiers et 15 pour le Samu
  • Ne pas réintégrer votre logement sans faire appel à un professionnel qualifié.

haut de page


Les professionnels de la construction sont tous concernés

Les professionnels du chauffage sont évidemment les premiers concernés lorsqu'ils intallent ou entretiennent les appareils de chauffage mais les autres professions, par leur interventions, peuvent perturber la ventilation, entraîner des refoulements de produit de combustion et conduire à des dangers graves.

  • Maçons : construction ou modification de conduit de fumée, débouché en toiture, …
  • Couvreurs : ramonage, réalisation ou modification de souche de cheminée, …
  • Menuisiers, cuisiniste : changement de menuiserie: les modules d'entrée d'air sont-ils installés? , installation de cuisine aménagée, détalonnage de porte...
  • Électriciens : installation d'une hotte, d'une VMC, …
  • Plâtriers, cheministe : installation d'une cheminée, d'un insert, …
  • Carreleurs, revêtements de sols : pose en surépaisseur d'un nouveau revêtement, …
  • Peintres : pose de revêtements muraux...

Le professionnel a un œil attentif sur :

  • Les travaux récemment réalisés
  • La manière d’habiter
  • Le système d’aération (ventilation)
  • Les systèmes d’évacuation des produits de combustion et certains appareils à combustion non visés par la réglementation et ne disposant pas d'avis technique

haut de page

actualité "risque CO"

 


La saison de chauffage a démarré... l'occasion de rappeler quelques règles :


Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plus d’un millier de foyers, causant une centaine de décès par an. Il peut être émis par tous les appareils à combustion (chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène, cheminée…).
Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :
Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié.
Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.
Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage (gazinière, brasero etc.).

Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

Attention un Détecteur de fumée (détecteurs autonomes avertisseurs de fumée – DAAF)  obligatoire dans chaque logement depuis mars 2015 détecte les risque d’incendie (fumée) mais pas le CO !


>>>Téléchargez le dépliant "Monoxyde de Carbone : les bon gestes"
>>> Plus d'info sur www.prevention-maison.fr - Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES)

et aussi : archive, mais toujours d'actualité : article Ouest france - 21/11/05 :


cliquer pour agrandir

 


 

des exemples d'installations à risque

haut de page

 

 

accueil I services I métiers I formation I actualité I développement durable I ECO Artisan I patrimoine I dossiers I recherche I contact