CAPEB - Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment - Union régionale des Pays de la Loire: le syndicat professionnel des artisans du batiment
CAPEB
artisans du batiment


Accessibilité et adaptation du logement
les artisans vous conseillent et anticipent

 

 

 

 

La démarche HANDIBAT ®:
Prise en compte du handicap dans l'aménagement des bâtiments

Destinée tout spécialement aux entreprises artisanales du bâtiment, des travaux publics et du paysage, compétentes en matière d'adaptabiltié et d'accessibilité des locaux et logements, la CAPEB et la CNATP développent la marque HANDIBAT®.

handibatHANDIBAT dispose dans chaque Capeb d’une commission consultative d'attribution de la marque, avec par exemple pour la Loire-Atlantique :

  • Un ergothérapeute
  • Un membre de la CAPEB
  • La chambre des métiers de la Loire Atlantique
  • La DDTM
  • Le Centre de l'HABITAT
  • Comité de Coordination des Associations pour Personnes Handicapées de Loire-Atlantique

Des statistiques et enquêtes qui interpellent :

  • 40 % des personnes vivant à domicile souffrent d’au moins un handicap
  • Plus de 25 % de la population française aura plus de 60 ans d’ici 2020…
  • Plus de 10 % de la population française aura plus de 75 ans d’ici 2020…

Mettre à disposition des maîtres d’ouvrage publics et privés des professionnels compétents et identifiables en capacité d’apporter des réponses techniques adaptées répondant à la législation en vigueur.

La réponse :

La CAPEB développe la marque HANDIBAT® pour aider les entreprises à se positionner sur un marché prometteur : l’accessibilité et l’adaptabilité du bâti. La marque HANDIBAT® a pour objectif d’apporter une information fiable et objective sur les compétences des professionnels intervenant dans le domaine de l’accessibilité du bâti. Tous les métiers sont concernés !
Avec HANDIBAT®  Disposez d’un signe de reconnaissance dans le domaine de l’accessibilité et de l’adaptabilité du bâti !

L'offre de formation agréée HANDIBAT

stage accessibilitéDes modules de formation pour les artisans souhaitant s'approprier le marche de l'accessibilité du bâti:

  • Les fondamentaux du Handicap
  • Le maintien à domicile
  • Les travaux sur les ERP
  • L'aménagement des espaces publics, la voirie

Avec HANDIBAT, disposez d'un signe de reconnaissance dans le domaine de l'accessibilité et de l'adaptabilité du bâti!


 

>> Pour en savoir plus, téléchargez:

 

démarche Un ''Habitat Facile à Vivre'' (HFAV)

En Maine-et-loire, le thème de l'accessibilité / adaptabilité est illustré par la démarche « un Habitat Facile à Vivre » ©

habitat facile à vivreLa Maison Départementale des Personnes Handicapées, le Comité de Liaison pour les personnes en situation de Handicap, la Mutualité Sociale Agricole, la Mutualité Française Anjou Mayenne et la Chambre Artisanale des Petites Entreprises du Bâtiment 49 ont travaillé aux moyens à mettre en place pour favoriser la construction et l'aménagement des logements, adaptés aux besoins de la vie quotidienne et adaptables aux conséquences des aléas de la vie.

La recherche d’artisans du bâtiment compétents n’est pas toujours simple. Aujourd’hui, le droit d’usage de la marque « un Habitat Facile à Vivre » © est accordé aux entreprises répondant à de nombreux critères spécifiques et engagées dans une démarche qualité. Cela signifie notamment :

  • Avoir une activité relevant du bâtiment
  • Avoir les assurances civile et professionnelle correspondant à leurs activités
  • Etre à jour de ses obligations sociales, fiscales et posséder
  • Avoir suivi une formation spécifique
  • Accepter un audit sur un de ses chantiers
  • S’appuyer, avant tout démarrage de travaux, sur les professionnels du maintien à domicile, les travailleurs sociaux et les structures médicales

« Un Habitat Facile à Vivre » © ne trouve pas sa finalité dans le référencement d’entreprises formées et engagées. Toute la plus value du projet repose sur la complémentarité des acteurs impliqués, sur la neutralité des décisions et sur la recherche de solutions communes. Pensez au confort d’usage d’un logement doit être une réflexion récurrente, quelque soit l’âge, la situation personnelle de chacun et les projets de vie.


>> Plus d'info : Consulter le dossier de presse

 

 

 

pour aller plus loin... :

L'accessibilité et l'adaptation des logements
source : CAPEB

C'est un élément déterminant de l'intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées. Elle constitue aujourd'hui un objectif général de l'ensemble des politiques interministérielles. Le but est de faciliter l'accès aux lieux publics, aux bâtiments privés, aux lieux de travail et également aux lieux d'habitation.

D'autre part, l'évolution de la pyramide des âges et les prévisions de l'INSEE (enquête INSEE " Estimations locales sur les personnes handicapées vivant en domicile ordinaire ", 1999) montrent que la population française vieillit et qu'en 2050 le nombre des 75/85 ans représentera une part significative de la population française. L'espérance moyenne de vie est aujourd'hui de 83 ans pour les femmes et de 75 ans pour les hommes et ne cesse d'augmenter.
En effet, depuis 1950 la probabilité de vie après 60 ans a plus que doublé. Déjà en 2020, 36,5 % de la population française aura plus de 60 ans ! En 2050, l'espérance de vie au-delà de 60 ans sera de 31,5 années pour les femmes (contre 24 années en 1990) et 26 années pour les hommes (contre 19 années en 1990).

De plus, 90 % des personnes âgées, dont l'autonomie diminue, souhaitent vivre chez elles et continuent à le faire dans des logements qui se révèlent de moins en moins adaptés.
40 % d'entre nous (soit 23 millions de personnes !) connaissent une certaine forme de " déficience " qui, à terme, aura des répercussions sur notre vie. Il devient donc de plus en plus nécessaire d'adapter les logements en conséquence.

Permettre l'accès et l'usage des logements aux personnes âgées, à mobilité réduite, aux personnes concernées par différents types d'handicaps (handicap auditif, handicap visuel, handicap moteur, …) inclut aussi bien les personnes valides aujourd'hui que celles qui ne le seront plus demain.

Rappelons en effet que l'habitation peut devenir un lieu incommode :

  • sols glissants
  • différents niveaux de seuils
  • largeurs d'accès (portes et couloirs) insuffisantes
  • plans de travail trop hauts
  • éclairage insuffisant
  • équipements (ex. sanitaires) inadaptés, ...

Un examen des risques et des moyens de prévention est nécessaire. Par exemple, les chutes représentent l'une des premières causes de décès accidentels, notamment pour les personnes âgées.

La conception des logements anciens, mais aussi parfois des logements récents, n'intègre pas toujours les normes répondant à la perte d'autonomie que peuvent connaître les personnes au cours de leur vie.


extrait du guide CAPEB

L'objectif de la CAPEB est de développer sur le territoire une politique de rénovation et d'amélioration de l'habitat en faveur de l'accessibilité et de l'adaptation des logements pour les personnes à mobilité réduite et handicapées avec le concours des artisans du bâtiment
L'artisanat doit donc jouer son rôle de conseil auprès de la clientèle dans ce domaine. Les artisans du Bâtiment doivent convaincre leurs clients de l'utilité d'adapter leur logement (appartement ou maison individuelle) afin d'anticiper l'avenir (vieillissement, handicap …) et ceci, par :

  • Une analyse des besoins : identifier pièce par pièce, selon le confort recherché, les aménagements à envisager ;
  • Un conseil sur les travaux envisageables ;
  • Le recours éventuel à des nouvelles technologies : domotique, robotique, … ;
  • Un accompagnement de la clientèle pour envisager l'appropriation de nouvelles possibilités d'adaptation des lieux de vie ;
  • Le développement d'un ensemble de solutions pour améliorer la vie courante.

Tous les corps d'état du Bâtiment sont concernés par ce problème. Dans certains cas, des groupements d'artisans seront nécessaires pour proposer une offre complète de travaux d'adaptation faisant appel à plusieurs corps de métier.
Il convient d'informer le client sur les possibilités offertes et sur la liste des artisans capables de répondre à ces besoins.

Appréhender le monde du handicap et des personnes âgées, à mobilité réduite, devient une nécessité afin de leur offrir un cadre de vie plus facile chez eux.
Pour ce faire, la CAPEB veillera à la mise en place de formations adaptées afin de mieux positionner les entreprises artisanales du Bâtiment sur ce marché.


 

les différents handicaps
source + illustrations : ANAH

Handicap auditif

L'adaptation du logement de la personne sourde ou malentendante a pour objectif de compenser l'absence ou la baisse de perception auditive par des aménagements et la mise en place d'installations complémentaires faisant principalement appel à la compensation visuelle. Pour les malentendants, il s'agira également de favoriser leur perception auditive en s'attachant au traitement acoustique pour s'isoler des bruits extérieurs au logement et pour mieux traiter l'ambiance sonore intérieure en évitant les réverbérations pour une perception plus précise.

quelques conseils :

  • Améliorer la perception auditive en privilégiant l'acoustique
  • Coupler les signaux sonores par des signaux visuels
  • Favoriser la perception visuelle

Handicap moteur

La loi du 13 juillet 1991 rappelle les obligations d'accessibilité dans les logements collectifs et autres lieux de vie ainsi que les réglementations en faveur des personnes handicapées. Si ces régles s'appliquent dans la construction neuve, en réhabilitation, il est souvent plus difficile de répondre de manière maximale à ces exigences. Il appartient à la personne-usager, à ses aidants et aux professionnels du bâtiment de trouver la solution de travaux la plus adaptée. L'adaptation du logement de la personne handicapée moteur a pour objectif de permettre l'accès et l'utilisation en fauteuil des installations propres au logement.

quelques conseils :

  • Profiter de son logement
    • accéder et cheminer
    • voir
    • utiliser les équipements
  • Faire sa toilette
    • sécuriser et accéder
    • utiliser les WC
    • utiliser le lavabo
    • prendre une douche
  • Pouvoir cuisiner
    • accéder aux rangements
    • accéder aux plans
    • utiliser les équipements
    • utiliser son évier

illustration : Ministère du logement

 

handicap visuel

L'adaptation du logement de la personne mal voyante a pour objectif de compenser l'absence ou la faiblesse de la perception visuelle par des aménagements permettant de sécuriser le logement en supprimant les obstacles et en faisant appel à la perception sonore et tactile. Les mal voyants devront disposer d'un éclairage adapté leur permettant d'optimiser leur perception visuelle en évitant zones d'ombre et d'éblouissement.

quelques conseils :

  • Accéder aux parties communes
    • sécuriser le cheminement
    • choisir les équipements
    • bien éclairer
  • Profiter de son logement
    • organiser son logement
    • circuler en sécurité
    • bien s'éclairer
  • Utiliser les équipements
    • organiser sa cuisine
    • faciliter la toilette
    • bien s'éclairer

 

 

Actualité

ACCESSIBILITE ET ADAPTATION DES BATIMENTS : FAITES CONNAITRE VOS INITIATIVES !

La ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et la ministre de l’égalité des territoires et du logement souhaitent poursuivre leur action de valorisation de bonnes pratiques en matière d’accessibilité, tout en focalisant sur deux aspects:

1. les "Petits plus qui facilitent la vie de tous" : toute bonne solution qui, déployée avec un faible coût, a un impact fort sur la qualité de vie. Ce peut être des objets détournés de leur fonction initiale, des utilisations intelligentes, des montages astucieux…
Ces réalisations doivent concourir à faciliter la vie quotidienne pour :
- bien vivre dans son logement,
- se déplacer avec facilité (que ce soit dans les transports ou sur la voirie et les espaces publics, qu’il s’agisse d’aménagements ou de matériel),
- accéder aux prestations offertes dans les établissements recevant du public ou les installations ouvertes aux publics.

2. les réponses construites au niveau local pour permettre une gestion cohérente de la politique d’accessibilité sur un territoire

>> Plus d’infos

 

 

plus d'info